Ma nouvelle vie avec les Anges

Episode 2

Ma nouvelle vie avec les Anges

Voici un article un peu plus personnel qui fait suite au premier épisode de cette chronique dans laquelle je relate les événements survenus dans ma vie depuis que j’ai décidé de suivre la voie des anges et du cœur… Pour lire le premier épisode de « Ma nouvelle vie avec les Anges » veuillez cliquer ici.

Cela fait un an déjà que ma vie s’est transformée. Si l’on m’avait dit un jour que je ferais ce que je fais aujourd’hui, je n’y aurais tout simplement pas cru !

Voilà un an qu’une nouvelle réalité s’est manifestée grâce aux anges et aux guides qui m’accompagnent. Je ressens leur énergie douce et puissante qui m’enveloppe chaque fois que je fais un soin, une consultation, chaque fois que j’écris, que je médite, que je prie ou que je suis alignée avec mon âme.

Je sais au plus profond de moi que c’est cette énergie qui a transformé ma vie et je souhaite cette co-création angélique à tout le monde.

Naissance de l’accompagnement Mission d’âme

En janvier 2016 l’accompagnement Mission d’âme s’est révélé à moi. J’ai tout de suite su qu’il était une manifestation de cette énergie afin d’aider les personnes à manifester dans la matière ce qui les inspire au plus profond.

De septembre 2015 à janvier 2016, je proposais d’un côté les soins avec les Anges et de l’autre les séances de coaching intuitif. Lors d’un trajet en voiture, l’idée géniale (et toute simple me direz-vous !) de réunir ces deux services m’est tombée du ciel.

Visiblement les trajets en voiture sont des moments propices à la réception de messages angéliques car j’avais déjà vécu une expérience de transmission que j’ai racontée dans l’article « Aide-toi et le ciel t’aidera ».

Me voilà donc dans ma voiture en train de recevoir un flot d’informations sur ce qui allait devenir l’accompagnement Mission d’âme. Je savais qu’il s’agissait d’un message venu d’ailleurs car l’énergie était bien présente et les idées arrivaient dans tous les sens. J’ai tout de suite enregistré toutes ces idées sur mon téléphone portable pour ne pas en perdre une seule !

Lorsque je suis arrivée chez moi, je n’ai pas tardé à poser sur papier toutes les informations précieuses que je venais de recevoir. Quelle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai timidement proposé ce nouvel accompagnement à une personne qui m’a dit sans hésiter « Oui je suis intéressée » ! A peine avais-je eu le temps de recopier les premières lignes de cette formation individuelle que déjà une personne me disait « Oui » !

Cette personne se reconnaîtra sans doute et je la remercie infiniment!

Je sais que cet accompagnement m’a été inspiré car il m’est tombé du ciel comme une évidence et sans réfléchir. De plus, en même temps que je recevais les idées, mon cœur s’ouvrait et mon âme était…aux anges ! Le fait d’aider les personnes à retrouver le chemin de leur âme me faisait vibrer. Car, après avoir moi-même manifesté ce qui était profondément enfoui dans mon âme,  la possibilité d’aider les autres à en faire autant m’a tout de suite remplie de joie !

Etre au service des énergies angéliques et les transmettre aux autres est tellement beau et précieux. Grâce aux personnes que j’accompagne je m’ouvre de plus en plus aux guidances des anges et cela permet aux gens de se libérer, de nettoyer des mémoires et de se reconnecter à leur essence.

Mes écrits déjà repérés… !

L’énergie des anges est un pur délice et je me nourris au quotidien de ces hautes vibrations grâce, entre autre, à la médiumnité, aux canalisations, aux soins et à l’écriture…

L’écriture est chère à mon cœur depuis toujours et je sais aujourd’hui qu’elle est une manifestation de l’énergie des Anges. Petite déjà j’écrivais des poèmes. J’aimais ces moments hors du temps où les mots qui me traversaient me faisaient du bien. Qu’il s’agisse de messages directement reçus ou de textes plus personnels, je ressens toujours que je suis dans mon canal de lumière lorsque j’écris. D’ailleurs, de nombreuses personnes me disent qu’elles sont touchées par « mes » textes et qu’elles ressentent leur vibration. J’en profite pour remercier tous ceux qui ont la gentillesse de laisser des commentaires merveilleux sur mon site ou sur facebook.

En mars dernier, j’ai été contactée par une maison d’édition qui, après avoir lu seulement les trois premiers chapitres du manuscrit que je suis en train de rédiger, m’a dit qu’elle souhaitait le publier ! Les anges doivent bien être à l’origine de tout cela aussi …!? 

Je suis bien consciente de la valeur de cette incroyable nouvelle car mon cher papa, écrivain dans l’âme, a essuyé de nombreux refus de publication malgré la qualité de son écriture. Et ce n’est qu’à l’âge de 66 ans qu’une maison d’édition a publié son roman ! Alors évidemment, moi qui ai seulement commencé à poster mes écrits en septembre 2015, je ne peux que m’incliner devant la rapidité de l’Univers et la façon dont tout se produit. Tout cela me dépasse bel et bien. Je sais que je suis au service et qu’il m’est demandé de transmettre tout ce que je reçois.

Quelle que soit la forme (écriture, médiumnité, channelling, soins énergétiques…), il s’agit toujours de transmettre ce qui passe à travers moi.

J’ai l’impression d’être née l’été dernier lorsque j’ai démissionné de l’éducation nationale pour devenir enfin moi-même. C’est au moment où j’ai lâché la volonté, les peurs et la « vie normale », que j’ai commencé à recevoir la grâce des Anges et alors tout s’est mis en place de façon prodigieuse. Les Anges m’ont mis au monde.

Mais je ne voudrais pas non plus vous peindre un tableau trop idyllique car étant humaine (si si je vous assure !), j’ai aussi des hauts et des bas et tout n’est pas une réussite. L’atelier dont je vous parlais dans le premier épisode n’a finalement pas eu lieu. Je l’avais rédigé et proposé bien consciencieusement mais je ne me sentais pas prête ou pas tout à fait alignée avec ce que je proposais… Je ne sais pas vraiment mais ce qui est sûr c’est que lorsque je l’ai annulé, je me suis sentie soulagée.

Car je suis aussi et surtout en apprentissage (« apprentis-sage ») dans ma nouvelle vie avec les Anges et ce qui n’est pas aligné ne peut tout simplement plus fonctionner ! Ce que je fais découle directement de ce que je suis. Il ne peut plus en être autrement. Alors pour les ateliers, nous verrons bien…

Transmettre un message à… la boulangère !

Je ne vous cache pas non plus que certaines situations sont assez saugrenues…

Je ressentais depuis quelques mois qu’il fallait que j’aille à la boulangerie qui se trouve juste à côté de chez moi. Mais comme je ne mange que rarement du pain, je n’avais pas vraiment l’occasion d’y aller !

Fin mars dernier, je m’y suis finalement rendue…Lorsque j’ai commandé, j’ai senti qu’il fallait que je transmette un message à la boulangère… Il y a deux ans, le fils des boulangers qui avait 14 ans, a malheureusement perdu la vie dans un accident. Je savais depuis longtemps qu’il fallait que je transmette un message à cette dame mais je n’osais pas… Je savais qu’il s’agissait de son fils, qu’il fallait que ce soit elle et non son mari et que nous soyons seules dans le magasin. Il y avait beaucoup de conditions…

Et là, dans la boulangerie, je me suis soudain rendue compte que toutes les conditions étaient réunies… ! Mais que dire, comment lui dire et comment amener un sujet aussi délicat dans une boulangerie à une personne que l’on ne connaît pas ? Entre deux paroles banales, un pain et deux pièces de monnaie, on m’a soufflé une question que j’ai prononcée sans réfléchir : « Je voulais vous demander comment vous alliez ? » La magie a opéré puisque cette dame a tout de suite compris le sens de ma question. Alors elle m’a répondu un petit « Ça va… Cela va faire deux ans…» Je lui ai dit « Oui je sais » puis j’ai ajouté « Je voulais simplement vous dire qu’il va bien » Tout de suite après, mon mental a repris le dessus en disant « Excusez-moi… » Puis elle m’a dit « Non non mais j’y crois et j’espère qu’il va bien… » Alors cela m’a encouragée à lui transmettre d’autres informations. Elle a essuyé quelques larmes en disant : « Je pleure mais ça me fait du bien… ».

Le lendemain pendant que je faisais un soin, j’ai senti que le fils des boulangers était là et qu’il souhaitait cette fois que j’écrive un message à sa famille et à ses amis. J’ai fait ce que je devais faire et toujours sans réfléchir (car dans ces moments-là il est préférable de ne pas réfléchir… !), j’ai porté la lettre à la boulangère le jour de l’anniversaire des deux ans du décès de son fils.

Elle m’a accueillie en disant : « Merci pour hier car ensuite je me suis sentie bien… » Alors j’ai ajouté un peu gênée : « Aujourd’hui je vous porte une lettre… » Elle a souri et m’a dit qu’elle allait la garder bien précieusement.

En sortant j’ai pensé « Ouf, je ne me souviens pas avoir déjà fait quelque chose d’aussi fou dans ma vie ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?! »

Alors voilà j’apprends aussi que le service passe par ce genre de situation. Les médiums savent bien ce que je veux dire… Finalement je suis comme un facteur entre le Ciel et la Terre. Un facteur entre deux mondes… Tout ce que je fais est souvent incompréhensible pour mon petit moi qui a finalement laissé tomber l’affaire… Il ne fait que soupirer, le pauvre…

Car le bonheur de transmettre tout ce qui vient d’ailleurs n’a pas de prix. Voir un sourire d’espoir sur le visage d’une maman qui a perdu son enfant, lire les commentaires de lecteurs ayant retrouvé la foi et le chemin de leur âme en lisant « mes » écrits, aider ceux qui me consultent à se libérer et à se reconnecter à leur lumière ou être témoin du trafic, parfois énorme, sur mon site. Tout cela est inestimable.

Alors je m’incline devant les Anges, l’Univers et la magie de la Vie. Je m’incline devant ma nouvelle vie avec les Anges.

De tout mon cœur, je vous souhaite de vibrer à l’unisson de votre âme et de voir les miracles s’accomplir chaque jour de votre vie grâce à la magie des Anges.

Copyright © 2016.
Sans mention de l’auteur ni de la source www.carolinefaget.fr  , l’utilisation de ce texte n’est pas autorisée.

Vous aimerez aussi:

« Message des Anges au sujet des événements survenus à Nice »

« Tout est chaotiquement parfait »